Les lauréats du programme Fulbright : comment ils réinvestissent auprès de leurs communautés
‎Le lauréat du programme Fulbright, par ailleurs violoniste, Khaled Saleh et son ensemble musical Awtar Quartet, propose des concerts de musique classique à des enfants en Égypte.

L’année civile peut bien s’achever, nous commençons juste à entrevoir les incroyables répercussions du programme de 2015 intitulé Fulbright Alumni Community Action Grants. De juillet à novembre 2015, 15 anciens étudiants bénéficiaires d’une bourse Fulbright ont mis en œuvre des projets communautaires en Égypte, en Irak, Jordanie, au Liban, au Maroc, en Cisjordanie et à Gaza. Ces projets communautaires prévoyaient d’enseigner à des jeunes défavorisés les sciences informatiques et la robotique en Irak, dans le but de sensibiliser au changement climatique et de promouvoir un mode de vie écologique en Jordanie, de présenter aux étudiants égyptiens la musique et les instruments traditionnels et d’enseigner les techniques de résolution des conflits grâce à une communication interactive en Cisjordanie. Subventionné par le Département d’État américain du Bureau des affaires pédagogiques et culturelles, les bénéficiaires ont reçu jusqu’à 5000 dollars à investir dans leur projet.

Nos lauréats du programme Fulbright ne cessent de nous étonner. Non seulement ces bénéficiaires ont conceptualisé et mis en œuvre 15 projets uniques, mais ils ont démontré que le programme Fulbright a un effet multiplicateur. Pour ces lauréats, les bourses Fulbright se sont avérées être des expériences transformatrices qui continuent de leur profiter non seulement à eux, mais également à leurs communautés, pays et au monde entier.

Riman Barakat, lauréate du programme en Cisjordanie (2010–12), a réuni des étudiants de différentes communautés à Jérusalem Est et Ouest pour confectionner de belles bougies et jeter les bases d’une amitié durable dans le cadre de son projet ACAG.

Mme Riman indique que dans le cadre de cet atelier de trois jours les étudiants ont fait un apprentissage qui leur servira tout au long de leur vie en confectionnant des bougies, et notamment la patience. Comme le dit Riman, « la confection de bougies prend du temps ! »

Mohammed Mrini, lauréat marocain du programme Fulbright (1997–2001), a tenu un séminaire autour de photographies de sites naturels de la région de Gharb, au nord du Maroc, afin d’encourager la discussion sur les pratiques visant à promouvoir un développement respectueux de l’environnement. Plus de 30 représentants du gouvernement local et de la société civile ont participé à l’événement et nombre d’entre deux ont exprimé leur engagement renouvelé à préserver la beauté de la région.

« Je n’avais jamais vu la région sous un si bel angle ! », a déclaré un participant.

Mohammed espère élargir son projet en organisant une exposition photos itinérante destinés aux écoles et à diverses organisations de la région de Gharb.

May Sayrafi, lauréate du programme Fulbright en Cisjordanie (2007–09) a combiné l’innovation et l’architecture afin de reconfigurer des espaces populaires publics en Cisjordanie : une zone en plein air adjacente au complexe médical de Ramallah et un rond-point très fréquenté à l’entrée de la ville d’Al-Bireh. May, de concert avec des étudiants de l’Université Birzeit, a donné un coup de jeune à ces aires communautaires en incorporant de manière créative des matériaux naturels dans des structures existantes.

Maiss Razem, lauréate du programme Fulbright en Jordanie (2003–05), a mis en œuvre l’initiative « Bayti-Bee'ati », qui vise à sensibiliser des collégiens jordaniens à l’importance d’une vie menée dans le respect de l’environnement et d’une architecture écologique. Ce projet a proposé des cours à des collégiens âgés de 12 à 14 ans sur le thème des maisons saines construites selon des règles écologiques et leur a montré des modèles de maisons, des dispositifs d’économie d’énergie et des techniques permettant d’économiser l’eau.

Il s’agit ici que de quelques-uns des étonnants projets 2015 menés par les bénéficiaires de ce programme. Vous pourrez consulter des photos et des vidéos d’autres projets ainsi que des informations sur le programme sur ce lien : Fulbright MENA ACAG Facebook Album.